Skip to content

Du vin et du sable

4 juin 2010
Nous quittons le bureau vers 19h20 pour aller acheter du vin: 600 Rs.la bouteille! (plus de 10€) Mais nous l’achètons quand même. Direction la maison… Sur le chemin, coupure d’électricité, mais les phares sur la route nous permettent de continuer à voir. Arrivés à la moitié du chemin, le vent se lève soudainement: tempête de sable instantanée! Je met mes lunettes de soleil pour protéger mes yeux et continuer à voir où je vais, mais le sable s’infiltre partout… Quelques éclairs illuminent le ciel.
Nous rentrons à la maison, où sont déjà arrivé Alex et Prince, un étudiant indien qui l’a raccompagné en scooter. L’électricité n’est pas revenue. Comme la tempête ne se calme pas, nous installons la table et les chaises qui étaient sur la terrasse dans le salon. Nous discutons un peu à la lumière de bougies puis commençons une partie de Uno, dont il faut expliquer les règles à Prince. Dehors, le vent baisse mais il pleut fort, il y a des éclairs incessants. Quand la tempête se calme enfin, notre diner, commandé en partant du bureau, arrive. Prince profite de l’accalmie pour rentrer chez lui. Nous ouvrons la bouteille de vin et dînons aux chandelles…  Le vin n’est vraiment pas bon (malgré le nom très français du winemaster sur la bouteille)… mais je me console avec le butter chicken! La lumière revient vers la fin du repas.
Alors que nous débarrassons, nouvelle coupure. Les autres cherchent des bougies, j’en profite pour monter: dehors la pluie s’est arrêtée et il y a des éclairs toutes les demi-secondes. J’arrive sur la terrasse. En fait, il y a un immense nuage au dessus de la ville qui n’arrête pas de clignoter, le bruit de tonnerre ne discontinue pas. On dirait qu’aucun éclair ne touche le sol et que tout se passe dans le nuage. Je commence à monter vers le toit, mais à trois marches de l’arrivée il commence à pleuvoir à grosses gouttes. Je redescend quelques marches et la pluie s’arrête. Je reprend donc ma montée… mais la pluie reprend de plus belle. On dirait que le nuage ne veut pas que je le regarde! Je redescend et me réfugie derrière les portes-moustiquaires. La pluie tombe fort, j’aperçois quelques éclairs sortir du nuage pour y rentrer aussi vite. L’électricité est revenu pendant ce temps: le fan peut marcher, je peux aller me coucher après une bonne douche pour me débarrasser du sable.
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :